Création 2006

Ecriture, récit et chant
Stéfanie James

Composition, guitare
et chant
Samuel Barroo puis
Jean Christophe Defer

Regard artistique
Jean Baptiste Gustave

tout public dès 7 ans
Durée — 1h

Enregistrements sonores
Dossier et fiche technique

Tête de lune

La pelade est une maladie auto-immune, qu’on dit maladie orpheline.
Maladie rare que j’ai découverte pour la première fois par une amie chère.
J’ai rencontré par la suite deux autres personnes atteintes de cette maladie,
non mortelle, qui entraîne la perte de toute pilosité (cheveux et poils).
J’ai été frappée par les témoignages de ces trois personnes
sur le changement d’identité que cette maladie avait impliqué.
Il y avait un avant et un après.
Dans les contes, les cheveux sont des symboles forts liés à l’identité.
Au sein de nos sociétés, la perte des cheveux peut nous faire écho
à d’autres maladies, telles le cancer.

Cette création est née d’un questionnement :
Comment un enfant traverse de tels changements d’identité
liés à la maladie, au sein de sa vie quotidienne, au sein de l’école ?

L’histoire : Un matin, Louise se réveille et réalise qu’elle perd ses cheveux.
Commence alors un voyage onirique, façon Alice au pays des merveilles,
au cours duquel elle va pouvoir puiser les ressources
pour grandir au sein de l’école avec sa différence.

Autour du spectacle, la Cie
Les racines du vent propose:

  • interventions pédagogiques
    autour du conte et de
    la thématique de l’identité
  • une exposition des illustrations
    réalisées par Lola Pôl
    pour le livre édité
    au Bonhomme vert